Je finirai bien par comprendre by Élisabeth Recurt

JE FINIRAI BIEN
PAR COMPRENDRE

We invite you to discover the latest work by author Elisabeth Recurt, a member of AICA-Canada. Illustrated by Jacques Samson this book was published in France by L’Erre de rien Éditions.

The Montreal launch of the book will take place at the Port de tête bookstore on Thursday, February 23 at 6 pm (262 Avenue du Mont-Royal E, Montréal, QC H2T 1P6).

[French]

L’esprit humain est comme un disque de cire sur lequel des sillons seront gravés plus ou moins profondément. Les premières empreintes – langue maternelle, histoires, chansons, impressions gustatives, olfactives, visuelles – seront les plus profondes. Nancy Huston, L’espèce fabulatrice.

Lorsque l’auteure de ce récit s’embarque à bord d’un paquebot transatlantique, c’est une enfant à laquelle ses parents expliquent que dorénavant ils seront des « immigrants ». Dix ans en terre québécoise lui donnent  de nouvelles racines. Et le jour où sa famille doit rentrer  en France, l’adolescente peine à s’adapter à son pays d’origine… Transplantée tel un arbre qui ne reconnaît plus sa filiation, son patrimoine, l’auteure devenue adulte choisira son pays d’adoption, le Canada, comme le terreau propice aux racines de ses créations…

To find this book : L’ERRE DE RIEN ÉDITIONS | http://lerrederien.com/je-finirai-bien-par-comprendre–%C3%A9lisabeth-recurt.html


To know more about the author :

Élisabeth Recurt a œuvré en multidisciplinarité, alliant un travail visuel et littéraire. Après avoir obtenu des baccalauréats en histoire de l’art (Université Laval, Québec) et en arts visuels (Université Concordia, Montréal), elle a fait une maîtrise en histoire de l’art, option création à l’Université de Montréal. Depuis, elle enseigne à temps plein au Collège de Maisonneuve (Montréal) dans un programme d’Arts, lettres et communication.

Expositions, comprenant des évènements en solo (installations / performances) et collectifs / courts métrages documentaires / rédaction de textes théoriques et de fiction : elle s’intéresse particulièrement aux thèmes de l’exil, de l’appartenance à un territoire mental ou physique et s’interroge, particulièrement dans ses nouvelles, sur le poids des mots (dits / non-dits).

Membre de l’AICA (Association internationale des critiques d’art), a siégé sur différents jurys.

 

Leave a Comment





This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.