René Derouin and Gilles Lapointe collaboration for “Les derniers territoires”

The artist René Derouin and the art historian Gilles Lapointe collaborated in the publication of the book Les derniers territoires, which covers the decade 2000 of the artist’s production and which accompanies the itinerant exhibition 2016/2017.


René Derouin et Gilles Lapointe, Les derniers territoires, propos de René Derouin recueillis et mis en forme par Gilles Lapointe, Val-David, Les Éditions du Versant Nord, 2016, 130 p.


[French]

Résumée:

Dans ce livre qui résulte de plus d’un demi-siècle de pratique artistique, René Derouin s’exprime sur sa démarche artistique et fait le point sur sa fructueuse carrière. À travers ses réflexions et ses commentaires, il jette un regard neuf et pénétrant sur son processus de travail et restitue en détail le chemin de création qui a été le sien au cours des quinze dernières années. Il permet de comprendre comment, à travers le recours aux matériaux les plus simples – le crayon, le papier, les ciseaux et l’usage particulier du noir et du blanc –, il parvient à renouveler en profondeur son approche de l’art, créant un style d’une grande versatilité et puissance d’expression. Dessins, collages, gravures, bois gravés, installations viennent ainsi ponctuer cette recherche d’un nouveau langage visuel. Illustré de plus de cent oeuvres, ce livre témoigne des diverses étapes d’une démarche artistique toute placée sous le signe de l’exploration et de la liberté. Le rendez-vous d’un des artistes québécois les plus accomplis de son temps et pleinement engagé dans son époque.


À propos des auteurs :

René Derouin
Né à Montréal en 1936, René Derouin est un artiste multidisciplinaire dont la recherche picturale est largement liée aux notions de territoire et d’américanité. Exposée au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en Corée, au Japon, en Islande et dans plusieurs autres pays, son oeuvre témoigne d’un parcours exceptionnel marqué par les questions de migration et de métissage. Profondément engagé dans sa communauté de Val-David où il vit depuis plus de quarante ans, il a été le maître d’oeuvre, avec sa femme Jeanne Molleur, à partir de 1995 des symposiums internationaux d’art-nature sur le site des
Jardins du précambrien, consacrés notamment aux échanges Nord-Sud. Les nombreuses distinctions prestigieuses reçues tant au Québec qu’à l’étranger — dont le prix Paul-Émile Borduas et l’Ordre mexicain de l’Aigle Aztèque — témoignent de sa contribution essentielle dans le milieu des arts et de la culture au Québec, au Canada et au Mexique.
Gilles Lapointe
Gilles Lapointe est professeur au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal. Il s’intéresse aux enjeux théoriques liés à la modernité artistique québécoise. Ses recherches en cours portent sur l’artiste multidisciplinaire Edmund Alleyn et sur les rapports d’intertextualité qu’entretiennent les œuvres de Réjean Ducharme et d’Arthur Rimbaud. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont L’envol des signes. Borduas et ses lettres (1996) et La comète automatiste (2008). Il a coédité en 2013, aux éditions du passage, Edmund Alleyn. De jour, de nuit. Écrits sur l’art, et en
2014, L’Hiver de force à pas perdus. Le Montréal de Réjean Ducharme.

See Gilles Lapointe profile on sur AICA-Canada

Leave a Comment





This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.